Ghazal (Conversation avec une femme) 

CRÉATION 2021

1h30 en 

18 novembre 2021 > Création : MAL DE LAON
28 avril 2022 > THÉÂTRE MASSENET Lille

Tournée à partir de 2022-2023

 

Ghazal (Conversation avec une femme) part d’une collecte de témoignages auprès de trois femmes syriennes ayant fui leur pays, rencontrées à Paris et en Picardie, Lena, Afraa et Ebtesam. Le spectacle, portée par trois interprètes féminines et le journal intime de l'autrice organise la rencontre et la friction d'une écriture auto-biographique, des matières mémorielles, du théâtre, de la danse, du cinéma documentaire et de la création musicale au plateau, autour de l’écoute et de la révolte comme devenir révolutionnaire.

► PRESSE |

" Nous faisons un théâtre qui fait sentir les choses, qui fait se poser des questions. Nous racontons l'histoire de trois femmes que l'on considère comme invisibles dans l'espace public en France et qui ne sont pas présentes sur le plateau en dehors des matières documentaires et textuelles. Ces femmes en ont marre que l'on parle à leur place. Le témoignage permet d'entrer dans l'intime. Ghazal est une pièce sur l'écoute. S'il y a un mot fort à conserver c'est celui là c'est finalement ce qu'exigent ces femmes : qu'on les écoute."

(Interview Journal L'Union 16/11/21)

► LIVRET |

« La mémoire est toujours suspecte à l’histoire, dont la mission vraie est de la détruire et de la refouler. »

Pierre Nora, Les lieux de la mémoire, 1984

" Face à la grande Histoire, en l’occurrence la guerre, qui dure depuis plus de dix ans en Syrie, Ghazal convoque les événements par le biais de fragments et lacunes sensibles, portés par des voix qui luttent contre l’oubli, ou en disent la douceur. La mémoire, contrairement à l’Histoire, permet la récolte, non pas d’informations, mais de souvenirs, impressions, blessures et attachements qui constituent autant de récits émergeant du présent de la rencontre. C’est ce présent-ci que le spectacle met en abîme, proposant au spectateur de partager une expérience critique tissée de singularités, de questionnements et d’écoute. "

Sarah Di Bella

(Dramaturge)

Avec Lena, Ebtesam et Afraa

Écriture, mise en scène et chorégraphie : Marjory Duprés

Réalisation documentaire : Tiffany Duprés

Interprètes : Dalia Naous, Nelly Pulicani, Yasminee Lepe

Création musicale : Guillaume Léglise

Dramaturgie : Sarah Di Bella

Scénographie : Marta Pasquetti

Costumes : Marion Xardel

Création Lumières : Manuel Desfeux

Création vidéo : Nicolas Comte

Régie vidéo : Jean Baptiste Droulers

Régie son : Ronan Mansard, Morgane Mayollet (en alternance)

Montage : Chaghig Arzoumanian

Production : Cie Jours dansants

Diffusion : MYND Productions

Avec le soutien de la Ville de LAON, de la DRAC Hauts de France, de la Région Hauts-de-France, du Département de l’Aisne, du DICRÉAM/CNC, de Pictanovo, de la Spedidam, du Ballet du Nord - CCN & Vous.

 

Résidences de création au Ballet du Nord - CCN & Vous, L'atelier des artistes en exil, Theatre Massenet, Maison Folie Moulins, Lille, La Faïencerie-Théâtre de Creil, La Manekine Scène intermédiaire des Hauts-de-France, Le Relais Pantin, THEATRE OUVERT-Centre National des Dramaturgies Contemporaines, La Briqueterie CDCN du Val-de-Marne.

Lundi 9 mars 2019

Ghazal me dit :

« Je ne veux pas parler d’exil. Personne ne peut comprendre l’exil, sauf si tu l’as connu. Tu ne peux pas savoir ce que ça fait de porter tes souvenirs et ton passé avec toi, tout le temps.

Tu repars de zéro. »

00:00 / 03:06

Titre : "4265 Km" 
Guillaume Léglise 

Crédit Photo 1 - PLATEAU - Tiffany Duprés.png